Joomla Template by Create a Website

Allocution du président pour la 20ème édition

Publié le mercredi 28 janvier 2015

Allocution de Laurent Maerten, Président du comité d’organisation Orc’idée 2014

 

Attention : seuls comptent les propos effectivement exprimés le 11 octobre 2014 à la Salle des Remparts à 22h03

 

Monsieur le syndic,

Madame la médiatrice culturelle,

Chers anciens membres du comité d’organisation d’Orc’idée,

Chers amis acteurs du monde ludique francophone,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec fierté et le plus grand plaisir que le comité d’organisation vous accueille à cette 20ème édition d’Orc’idée, ici à La Tour-de-Peilz, où l’esprit ludique est si présent.

Déjà en 1987 et 1988, lors de journées ouvertes au public, le Musée alors tout jeune avait proposé à différents clubs de présenter leurs activités. Alors adolescent, j’y ai découvert des jeux comme le pente, l’othello, peut-être même l’abalone. Mais aussi un autre type de jeux, encore peu connus sur la Riviera: les jeux de rôle, et mes premières parties de Star Wars et de Paranoïa.

Le club qui les présentait s’appelait L’ombre du dé, et il devait dominer la scène lausannoise durant une quinzaine d’années, et laisser aux générations suivantes la convention lausannoise ou lémanique - selon les années - de jeu de rôle, de simulation et de plateau, qui allait devenir Orc’idée.

C’est en effet L’ombre du dé qui a posé les bases de la manifestation, tout d’abord seul au Centre paroissial d’Ouchy en 1990, puis en 1992 avec le club Kaork de Moudon, hôte de la première édition dénommée Orc’idée, qui est la combinaison osée des noms des deux clubs.

Le 9 décembre 1994, alors que le jeu de rôle - en particulier – connaissait en Suisse romande son apogée, avec notamment les mythiques éditions des rendez-vous d’automne au Château d’Yverdon, 4 clubs, sur la trentaine existant à l’époque, unissaient leurs forces pour créer à Dorigny, sur le campus universitaire, l’association éponyme Orc’idée.

A l’Ombre du dé et à Kaork s’ajoutaient les clubs Argh, du Nord de Lausanne, et La Geste ludique, de Clarens. En était le premier président Vincent Mottier, ancien parmi les anciens, et votre serviteur en fut le premier secrétaire…

Forts de ces renforts et des expériences passées, l’association jeta son dévolu sur l’Ecole polytechnique fédérale, qui devint pour de nombreuses éditions le lieu de ralliement annuel des rôlistes vaudois et au-delà !

Les forces vives évoluèrent, une centaine d’orgas différents et 7 présidents, les clubs organisateurs changèrent de même (Orc’idée eut un temps deux clubs de La Tour-de-Peilz parmi eux – toujours l’ancrage ludique boéland: Et pour quelques points de vie de plus et Les Cent Guignols Lents), et de grandes pages s’écrivirent : invités prestigieux, entre autres Croc en 1998, le Naheulband en 2004, Olivier Caïra en 2013, et cette année Jérôme Larré, Le Grümph et Jérôme Bianquis; des parties par centaines ; des animations par dizaines, dont l’inénarrable gobage de flans du Space Fridge, club lausannois tout ce qu’il y a de plus vivant.

Dans la rubrique Anciennes éditions de notre site internet, nous avons rassemblé quelques éléments des éditions passées, dont certains visuels parfois décalés… Et dans cette salle même, ce sont les orgas de ces éditions passées qui nous ont fait le plaisir de se joindre à nous […présentation]

Et 2014 alors ? Nouveau lieu, nouvelle saison. Nouvelle dynamique ?

Si combiner les forces de notre convention et celles du Musée suisse du jeu a toujours pu apparaître pertinent, la taille et le format d’Orc’idée rendaient le projet délicat.

C’est pourquoi le comité remercie d’autant plus l’équipe du Musée et sa médiatrice Jennifer Genovese d’avoir permis de concrétiser cette évidence grâce à la mise à disposition non seulement des salles du rez-de-chaussée du musée, mais également la splendide salle des Remparts et ses multiples usages possibles, qui fut en 1998 déjà – clin d’œil - le cadre de l’unique convention de jeux de simulation de la Riviera.

Il me reste enfin à remercier les membres de l’actuel comité, et nos aides si précieux, ainsi que tous les MJs, animateurs, responsables de stands et invités qui permettent à la scène ludique romande de compter année après année un événement unique en son genre, et reconnu comme tel.