Édition 2005

Publié le dimanche 6 janvier 2013

A vos shlaps!

Le jeu de rôles, certains l'ont remarqué, est une activité consistant la plupart du temps à incarner un personnage qui, d'aventure en aventure, démontre une prédisposition certaine à exercer son activité avec un zèle absolument remarquable. Paladins, chasseurs de sorcières, enquêteurs, redresseurs de torts, tous vibrent au même rythme des piécettes qu'ils gagnent plus ou moins honorablement et qu'ils s'empressent alors de dépenser en armes, armures, artefacts, parchemins et autres babioles rase-donjons.

Des outils de travail, quoi...

L'équivalent de nos fax, binettes à haricots, boîtes à outils et autres photocopieuses qu'aucun employé n'aurait l'idée de payer de sa poche. En somme, ces aventuriers que nous interprétons avec orgueil sont au final des individus absolument barbants qui ne parlent que boulot. Cruelle désillusion! Ces héros qui nous font vibrer, si doués pour retrouver une princesse, descendre un dragon, émietter un golem, immoler une liche ou balancer un anneau au feu (et qui s'ennuient ferme en temps de paix) peuvent-ils se résumer à de simples fonctionnaires de la lutte entre le bien et la mal, sans les congés payés ?

C'est dans l'optique d'octroyer quelque repos à nos sauvemondes qu'Orc'idée se réunit à nouveau, les deux et trois avril à l'EPFL. En quelque sorte, pour redresser un tort infligé aux redresseurs de torts, pour anéantir un paradoxe qui rendait incompatibles rôdeur et station de ski ou wookie et Ibiza. A la grande plage d'Orc'idée, les sorciers dorent leurs peaux blêmes, les elfettes courent au ralenti, les nains vendent des barbapapas, les orcs chantent autour des feux de camp, les moines reluquent honteusement les elfettes, bref, chacun a sa place... Même vous!

Alors n'hésitez pas, empoignez vos dés et vos manchons et joignez-vous aux estivaux de l'EPFL!

 

Bienvenue à Orc'idée 2005, Alerte à Orc'ibeach